Fonds d'archives,  RAI entre Loire & Rhône # 1

L’Épi de Grammond

Beaucoup d’activité(s) mais peu de films

Notre résidence d’archives entre Loire et Rhône qui s’est déroulée en octobre 2021, nous a permis de nous pencher sur des films tournés dans le village de Grammond, par ses habitants. Ce village tient une place particulière pour nous, car c’est lui qui abrite le siège d’Ofnibus. La petite dizaine de films amateurs, répartis en trois fonds, collectés dans ce village ont tous un point commun : l’association « l’Épi de Grammond ». Fondée en 1932, l’Épi est une association sportive et culturelle. Ses activités historiques sont le théâtre, la batterie-fanfare et la gymnastique masculine. L’Épi compte aujourd’hui une dizaine d’activités accessibles à un public populaire.

Durant les années de gloire des formats de films amateurs 8mm et Super 8 (des années 1960 au années 1980), l’Épi possédait une activité de photographie, se rapprochant presque d’un service de reportage. Entre les années 1970 et 2000, a été accumulé au sein de l’association environ 8000 diapositives. En revanche, peu de films ou vidéo ont été tournés, en interne ou par des spectateurs, sur cette même période. La présence d’un « service photo » interne a-t-elle fait de l’ombre aux cinéastes amateurs du village ? Ofnibus n’a en tout cas recensé que peu de traces filmiques de la vie de l’Épi à Grammond, chose assez étonnante vu la place qu’occupe l’association au sein de ce village.

Si vous souhaitez en savoir plus sur cette association, votre serviteur a réalisé en 2012 un film retraçant les 80 premières années de la vie de l’Épi visionnable via ce lien.

Fête de l’Épi

Années 80, Super 8, couleur, muet, Yves et Marie-Andrée Ferlay
Yves et Marie-Andrée couple habitant à Grammond a filmé de la vie du village essentiellement le défilé de la fête de l’Épi. La prise de vue effectuée depuis la partie haute du village, permet d’avoir à la fois un point de vue sur le centre du village où se déroulent les festivités et sur la route départementale sur laquelle défilent les participants.


Inauguration du Mille-Club

1972, Super 8, couleur, muet, Jean Ballandraux
À partir de 1968, à l’initiative du ministre de la Jeunesse et des Sports, mille petites salles destinées à accueillir des activités sportives et socio-éducatives ont été distribuées dans le pays. Cette opération nommée « Mille Club de Jeunes » a donné son nom à cette salle inaugurée en 1972 à Grammond : le Mille-Club. L’assemblage de cette salle livrée en kit a été conduit par l’Épi de Grammond. Jean Ballandraux, instituteur du village né en 1924 filme ici l’inauguration de cette salle. Habillée de jaune et de blanc, la batterie-fanfare de l’Épi est présente afin de donner une aubade pour l’occasion.


Camp de l’Épi

Années 70, Super 8, couleur, muet, Joël Gagnard
La fin des années 1960 et ses envies de liberté se sont traduit, entre autres, dans cette association par la création d’un camp d’été. Partir durant trois jours à une centaine de kilomètres de chez soi en laissant sa famille et son petit village pour faire des activités de plein air et dormir sous la tente est une formule simple et efficace qui fonctionne toujours aujourd’hui.


Découvrir d’autres fonds

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résidence d’archives itinérante en SARTHE du 23 au 28 octobre

X