Fonds d'archives,  RAI entre Loire & Rhône # 1

Centre culturel des Monts du Lyonnais

Le Centre Culturel des Monts du Lyonnais (CCML), un exemple de développement local

Le CCML est né en 1969 sous l’impulsion d’un groupe de personnes animées par la volonté de défendre la spécificité et l’identité commune de la « petite Région » des Monts du Lyonnais (étalée sur 3 cantons entre les départements du Rhône et de la Loire) et de placer l’homme au centre de son développement.

Cette association dédiée à la promotion sociale et culturelle avait pour vocation :
– de se mettre au service des associations existantes, toutes, quelles qu’elles soient, pour faciliter leurs projets particuliers;
– de promouvoir les activités dont la population pourrait souhaiter la mise en place afin de revivifier la ruralité en lui rendant ses racines culturelles.

Citons quelques-uns des fondateurs, salariés et bénévoles, les forces vives du CCML : Annie Bertrand, Denis Pegaz, Pierre Lhopital, Joël Gagnard, Pierre Grange, Pierre Collin,  Jean-Pierre Martinière, Marcel Venet et beaucoup d’autres.

Le CCML est vite devenu un acteur incontournable dans les projets d’aménagement et d’animation du territoire, de développement des services à la personne et de promotion sociale et culturelle.
Il initie des recherches sur l’histoire locale, met en place des réunions, des activités de loisirs, des ateliers et formations dans l’idée de permettre aux habitants d’exprimer leurs problèmes et besoins, de s’écouter, de s’approprier les moyens et d’inventer les solutions.

Entre les années 70 et 90, le CCML a initié et appuyé une multitude d’actions et de projets qui ont contribué à l’accès à la culture, à la solidarité des communes, l’entraide des habitants et plus généralement au dynamisme de la région.

En voici une liste non exhaustive : la création de l’école de musique de Saint Symphorien-sur-Coise et de Saint-Martin-en-Haut, l’organisation de centres aérés, l’édition du journal local « La Piaillée » lancé en 1975, l’aménagement du Château de Pluvy et la création d’un centre social, dont la gestion est confiée au CCML, la mise en place du cinéma itinérant des Monts du Lyonnais en 1981, d’un centre socio-culturel dans chaque canton, la création du comité local pour l’emploi, du Micro observatoire, du festival de la trompette, des clubs du 3ème âge, du festival Ciné Santé…

En 1988 le Centre culturel devient Comité de Coordination des Monts du Lyonnais et recentre ses activités sur l’animation sociale et culturelle.

Un « Rêve cathodique » : La Télé Monts du Lyonnais

A la fin des années 80, au sein du CCML sous la direction de Joël Gagnard, s’initie un projet de télévision locale sur le « pays » des Monts du Lyonnais. Pensée d’abord comme une « télé brouette », l’idée est de développer ce nouveau média en parallèle du projet de câblage de la région. Ce projet est soumis aux habitants, la recherche de financement amorcée et une équipe vidéo constituée d’Henri Barcet, Serge Laverroux, Christine Berne, Joël Sauvage et d’une dizaine de bénévoles commence à tourner aux quatre coins des Monts du Lyonnais. Le journal vidéo mensuel d’une dizaine de minutes reprend l’info principale du mois, les infos secondaires, les brèves, un mini-magazine, l’agenda des évènements à venir et un court métrage.

Cependant, le projet initié trop tôt ne parviendra jamais par voie câblée jusqu’aux téléviseurs des habitants. Les premiers journaux et reportages seront pour un temps distribués de manière aléatoire en  copies VHS.

La vidéo n’a pas été abandonnée pour autant et une équipe réduite va continuer de filmer quelques évènements « Monts du Lyonnais » jusqu’en 1995.

Le groupe histoire et patrimoine de Saint-Symphorien-sur-Coise (GHP)

Ce sont les membres du GHP qui ont permis à Ofnibus d’accéder à un échantillon de cette mémoire vidéo. Le GHP, rattaché à La Maison des Métiers de Saint-Symphorien-sur-Coise, a été créé en 2004. Il tente à travers ses recherches de reconstituer l’histoire de la ville et collecte pour cela de nombreux documents d’archives, organise des expositions, édite des publications et constitue une photothèque.

Installés au château de Pluvy ils ont conservé près de 300 cassettes vidéo et entrepris l’inventaire des archives du CCML.

Grâce à eux se réanime l’histoire d’une télévision locale qui, bien que jamais diffusée, a produit des centaines de reportages pendant plus de 20 ans. Passionnants documents sur la naissance d’un projet de télévision, sur l’appropriation des médias, l’apprentissage des outils, sur la volonté et le besoin d’expression des habitants d’un territoire rural. 

Comices, évènements culturels et sportifs , témoignages des gens du pays… Des centaines d’heures d’actualités locales restent à découvrir.

Ofnibus tient à remercier chaleureusement les membres du GHP.

Rêve cathodique

1990 environ, Betacam, couleur, sonore, CCML TV Monts du Lyonnais
« Une télévision faite par les gens d’ici pour les gens d’ici ». L’équipe de reportage soumet le projet de télévision aux habitants des Monts du Lyonnais via un micro trottoir.

Journal vidéo n° 0

1994, SVHS, couleur, sonore, CCML TV Monts du Lyonnais
Le premier numéro pilote présente les coulisses et les objectifs du journal vidéo de la TV des Monts du Lyonnais.

Comice des 4 cantons

1990, VHS, couleur, sonore, CCML TV Monts du Lyonnais
Reportage sur le comice des 4 cantons à Saint-Galmier. Présentation du groupement des 4 cantons des Monts du Lyonnais né en 1960, qui organise des manifestations agricoles, commerciales et culturelles.

Découvrir d’autres fonds

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résidence d’archives itinérante en SARTHE du 23 au 28 octobre

X