Jean Loiseau
Fonds d'archives,  RAI en Mayenne # 1

Jean Loiseau

Par les membres de Jeunesse Sport Plein Air

Jean-Marie Loiseau, dit Jean Loiseau, est né le 28 janvier 1926 à Mayenne. Sa mère est tisseuse tandis que son père, d’abord scieur de long, devient gendarme à la suite de la première guerre mondiale, puis garde suisse à la Basilique Notre-Dame. Jean a deux frères nés avant la Grande Guerre ; lui et sa sœur naissent ultérieurement.

Après ses études, Jean travaille dans une banque de la Société Générale. Il se réoriente plus tard pour devenir agent EDF. Travaillant dans un bureau, il préfère cependant aller au-dehors pour relever les compteurs électriques, la passion du plein air étant la plus forte. C’est donc au milieu des années 1950 que Jean commence l’aventure du canoë-kayak avec les scouts, avant la création de l’association Jeunesse Sports Plein Air à Mayenne. Avec Raoul Vieren et Jean Thuillier, il constitue le trio fondateur du club.

Pédagogue et passeur de savoir, Jean se méfie avant tout des individus qui s’en affirment les détenteurs. Il aime citer Confucius : « L’expérience est une lanterne attachée dans notre dos, qui n’éclaire que le chemin parcouru ».

Adepte des sports de plein air, Jean a l’occasion d’en pratiquer plusieurs : tir, escalade,  voile, canoë, spéléologie… De ces appétences, la spéléologie et les sports nautiques sont les deux plus grandes. Dans la discipline du canoë, il s’essaye à la descente et à la course en ligne. Il organise l’un de ses jeux favoris, le « Saut de la Mort », qui consiste à effectuer un départ à vélo de l’entrée du club vers le ponton en direction d’un tremplin. L’atterrissage se fait alors amerrissage, dans la Mayenne ! En compagnie de ses acolytes, il emmène régulièrement les plus jeunes à la piscine d’Ernée pour leur apprendre à nager dans les années 70. L’hiver, Jean leur apprend le ski sur les hauteurs de Sainte-Anne, au niveau de la Côte des Cheminées, sa voiture servant de remonte pente.
Un casque de chantier vissé sur la tête, une lampe au carbure à la ceinture, une combinaison en matière plastique jaune, Jean pénétrait ainsi dans les cavités naturelles de la terre mère.
Je me rappelle des photos de notre mariage dans la grotte du Rey, des colères devant la destruction des aragonites excentriques, d’une descente dans un boyau la tête la première pour aboutir sur un nid de vipères… Combien de jeunes ont expérimenté le déplacement dans un milieu hostile en opposition, en reptation avec Jean ! Jean ne s’encombrait pas de préjugés : des dessins de « Mayenne Science » reproduits au feutre sur les murs de sa cuisine transformée en chambre noire pour les tirages photos ; une salle à manger réquisitionnée pour les spectacles et les projections de diapos et de films ; un couloir reconverti en hall de tir…

Lecteur inconditionnel de L’Os à Moelle et de Hara-Kiri, Jean adore Pierre Dac, Francis Blanche, Raymond Devos ou encore Pierre Desproges. Il connaît par cœur certains textes de ses auteurs favoris. Doué en français, il relève toutes les imperfections grammaticales et de diction des médias. Il se gargarise de tous mots alambiqués et se délecte dans l’écriture « du creux qui sonne ». Après une jeunesse de guitariste et de chanteur dans le groupe les Chaussettes Jaunes, il acquiert une caméra en neuf millimètres, un appareil et un laboratoire photo. Ces apparats autour du cou, Jean capture en images la vie quotidienne en plein air. Il devient un cinéaste amateur mettant en scène les enfants, notamment dans un remake du Jour le plus long tourné à la déchetterie de Guelaintin. S’en souviennent certains enfants devenus de respectables adultes. Par la suite, il se consacre aux diapositives afin de réaliser des fondus enchaînés, qui se rapprochent de la vidéo.

Provocateur, mais loin d’être fanfaron, il revendique un coté gymnique et s’habille régulièrement en tenue militaire ou de couleur kaki. Le côté pratique l’emporte sur la mode qu’il ne comprend pas. À Mayenne, Jean habite dans le quartier de Brossolette. Sur la porte de son appartement est inscrit « À ne déranger qu’en cas de guerre nucléaire ». Seuls les détenteurs d’un code de percussion sonore peuvent entrer chez lui. La sortie se fait parfois par le balcon avec une descente en rappel le long de la paroi de l’immeuble ! Les plus chanceux se souviennent aussi des descentes en rappel du Viaduc et du château d’eau. Il est également un grand amoureux des gadgets (casse-tête, ballon, bateau pop-pop, frisbee, cerf volant…) ; il se régale lorsqu’il fait plaisir aux enfants, particulièrement  à ceux éprouvant des difficultés.

Le souvenir partagé par tous ceux qui ont connu Jean reste celui des pétards et fusées de toutes tailles et de toutes couleurs ainsi que les nombreux feux d’artifice qu’il tire le 14 juillet dans les années 50. Personnage singulier, éternel enfant espiègle, il est considéré par les autres adultes comme un hurluberlu, voire un extraterrestre. Quelques jours avant sa mort, Jean confie un carton à Patrick, l’actuel président du club de canoë-kayak JSPA Mayenne, en le désignant gardien de la mémoire de sa génialissime créativité et de ses activités. Toute une trace de vie y est fixée en image…

Jean meurt le 24 janvier 2002 à Mayenne.

Nous espérons par l’émanation de cette écriture participer à sa mémoire substantive.

Les membres de JSPA Mayenne
Merci à Patrick et Karine Berçon-Mène, Marc Vaugenot, Claude Gaugain et Christian Laigle

Un autre hommage délicieusement panégyrique au trublionesque farceur

Les films de Jean Loiseau


Patrick Berçon-Mène, gardien des films de Jean Loiseau, nous les a confiés lors de notre passage à Mayenne. 32 bobines 9,5mm dont la plupart étaient enroulées sur des bobines de carton, annotées des commentaires de Jean Loiseau sur le contenu, la qualité des films et agrémentées parfois de mentions satiriques. Ces films couvrent une période de près de 15 ans. Ils témoignent de la pratique des sports de plein air dans les années 50 et 60. Ils retracent également, à la façon d’actualités, de nombreux évènements s’étant déroulés principalement à Mayenne mais aussi à Laval, Candé et lors des sorties de JSPA hors du département.

Jeux sur la Mayenne

1953, 9,5 mm, N&B, muet, Jean Loiseau et Roger Erault
Le 14 juillet 1953 des animations sont organisées sur la Mayenne.
Jean Loiseau et Roger Erault, à bord d’un canoë, filment des jeux nautiques : Courses, joutes nautiques et pour les plus jeunes, navigation à bord de demi-barriques. On distingue Jean Carré, chef des scouts et quelques uns des futurs membres du club de canoë-Kayak qui sera fondé quelques années plus tard.

Les années 50 sont marquées par l’arrivée des pionniers du canoë-Kayak en Mayenne. Maurice Herzog secrétaire d’État à la Jeunesse et aux Sports de 1958 à 1966 était très attaché aux sports et activités de plein air. Raoul Vieren fût missionné par le directeur départemental des sports pour développer le canoë Kayak en Mayenne.

An 1 de J.S.P.A

1961, 9,5 mm, N&B, muet, Jean Loiseau
L’association Jeunesse Sports Plein Air est créée en avril 1959, elle œuvre à la construction d’un centre nautique dans le centre ville de Mayenne dès le début des années 60. Raoul Vieren, Jean Thuiller, Jean Loiseau, Michel Kergrohen, Jean Rouby, Daniel Houdin, Paul Coulange, Georges Thiol, Marie-Solange Thiol, Pierre Collet, Claude Bréhin,, Pierre Morinière, font partie de l’aventure.
Equipés d’un petit camion, d’une remorque et d’une dizaine de bateaux, les membres encadrants de JSPA partent faire de l’initiation avec des jeunes sur les rivières la Mayenne, la Varenne, la Colmont et la Sarthe.

« Les Co productions J. Loiseau (pour la partie caméra) et JSPA (pour la partie dessalages). Propriété exclusive — Version originale (très) »

Canoé Classes 1/2/3

1964, 9,5 mm, couleur et N&B, muet, Jean Loiseau, Roger Erault et André Rossignol
Les canoéistes naviguent sur la Goron dans le bocage mayennais et dans les gorges de l’Ardèche. Comme Jean Loiseau était dans l’organisation, c’est André Rossignol qui filme, Roger Erault l’accompagne.

« Une production JSPA et J Loiseau
Durée de la projection 15 minutes (dessalages compris). Les erreurs de prise de vues sont à imputer à des caméramans incontrôlés. Film interdit aux mineurs de moins de 4 ans »

Braderie à Mayenne

1953, 9,5 mm, N&B, muet, Jean Loiseau
La ville de Mayenne est en fête pour ce jour de grande braderie. Depuis une fenêtre nous découvrons les rues qui s’animent. Les enfants défilent dans leurs déguisements, la foule déambule et certains s’essayent à la pratique du Grand bi (bicyclette à grande roue avant).

Jean-Pierre Alexandre, autre cinéaste amateur mayennais, filme lui aussi la braderie l’année suivante. A voir sur le site Mémoire de CICLIC.

Défilé militaire et A.S.M

1955, 9,5 mm, N&B, muet, Jean Loiseau
La fanfare de la garde républicaine défile dans les rues de Mayenne. Départ de la caserne Mayran puis recueil devant le monument aux morts. Le cortège se dirige ensuite vers la mairie place Hercé. Les jeunes gymnastes de l’ASM défilent derrière la fanfare jusqu’au stade du boulevard Anatole France, où l’équipe France militaire affrontera l’équipe de l’AS Mayenne lors d’un match de football.

Vous pouvez découvrir d’autres vues et la suite de l’évènement filmées par Jean Pierre Alexandre sur le site Mémoire de CICLIC. (Il s’agit sans doute de l’homme à la caméra que Jean Loiseau filme sur les marches de la mairie à 4 minutes 47).

Moto cross de Mayenne

1956, 9,5 mm, Couleur et N&B, muet, Jean Loiseau, Roger Erault et André Rossignol
Le 24 juin 1956 sur le circuit du Saut du Renard, le moto club Mayennais organise le Moto cross International de Mayenne. La foule est venue nombreuse soutenir les sportifs. Les gendarmes assurent la circulation et dirigent les spectateurs. Michel Jacquemin, les frères Klym, Henri Frantz, Jean Hazianis, Roger Lefèvre et les autres pilotes s’affrontent sur la piste mayennaise pour les qualifications au championnat de France. Les vainqueurs reçoivent leur trophée des mains du Maire de Mayenne Lucien de Montigny.

« Le Moto cross de Mayenne 1956 (Actualités) n° de la copie ZW 03 visa de sortie n°1244Les Co Productions Vas y Mollo J. Loiseau M. Poignant. Sté à responsabilité limitée au capital Fr 2000 – (Entièrement Versés) (dans le fossé) livre du 29 février à Vieux-Villiers (près de Gennevilliers) – Droits de reproductions réservés pour tout pays y compris l’URSS – Attention ORIGINAL »

Film sports

Années 50, 9,5 mm, N&B, muet, Jean Loiseau
Jean Loiseau s’amuse ici avec le montage en enchaînant diverses séquences de pratiques et démonstrations sportives de tout genre :
– course à pied et lancer de poids au vélodrome
– entraînement à la lutte pour les plus jeunes
– conduite acrobatique d’autos et de motos
– course cycliste
– motocross
– moto sur câble et acrobaties au dessus de la Mayenne
– plongeons à la piscine municipale ouverte de Mayenne.

Tournage et essais trucage

Années 50, 9,5 mm, N&B, muet, Jean Loiseau
Jean Loiseau filme une équipe se préparant à un tournage à Laval. Il réalise ensuite divers essais en tournant caméra fixe à différentes vitesses. Sur le pont Neuf (aujourd’hui pont Aristide Briand) et la place de la mairie, les passants et la circulation s’animent ainsi en accéléré ou au ralenti, en avant ou en arrière.

Diverses actualités

Années 50, 9,5 mm, N&B, muet, Jean Loiseau
– Procession de communion au petit séminaire de Laval.
– Défilé et course de voitures anciennes à Laval
– Match de football au stade de Mayenne
– Kermesse Notre Dame place Saint Vincent à Mayenne
– Installation des chapiteaux et parade du cirque Pinder à Mayenne

Inauguration du Crédit de l’Ouest à Laval

(Fin des années 40?), 9,5 mm, N&B, muet, Jean Loiseau, Roger Erault et André Rossignol
Inauguration d’une exposition philatélique au crédit de l’Ouest à Laval.
Les personnalités arrivent et se saluent devant le Crédit de l’Ouest, quai Jehan Fouquet. Ils entrent ensuite visiter l’exposition de monnaies et timbres postes.

On reconnaît parmi les officiels présents : Richard Pouzet (préfet de la Mayenne entre 1946 et 1948), Albert Goupil (Maire de Laval) et Robert Buron (député de la Mayenne).

Si vous connaissez l’année de cet évènement, n’hésitez pas à laisser un commentaire ou à nous écrire!

Course de chiens et acrobaties à moto

1964, 9,5 mm, N&B, muet, Jean Loiseau
La foule vient cette fois assister à une course de lévriers suivie d’une démonstration de moto acrobatique.

Aidez nous à identifier où se déroule cet évènement!

Inondations à Candé

Années 50, 9,5 mm, N&B, muet, Jean Loiseau
Jean Loiseau filme Candé inondé et profite de l’occasion pour improviser une expédition en canot gonflable sur l’Erdre en crue.

Carnaval à Candé

Milieu des années 50, 9,5 mm, N&B et couleur, muet, Jean Loiseau
Le premier carnaval de Candé (Maine-et-Loire) est lancé pour la mi-carême, par le Foyer laïque de Candé en 1946. Cet évènement très populaire attirait des milliers de spectateurs et perdure encore aujourd’hui.
Les chars fleuris sont l’attraction majeure du carnaval. Les habitants préparaient les fleurs de papier plusieurs mois à l’avance.

Découvrir d’autres fonds

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résidence d’archives itinérante en SARTHE du 23 au 28 octobre

X